L'incroyable atelier du Battioro à Venise

Et voilà que en Birmanie on travaille la feuille d’or de la même façon que à Venise!

 La feuille en or aprés avoir été frappé avec le marteau 

La feuille en or aprés avoir été frappé avec le marteau 

 Les "Battiloro" Birmans

Les "Battiloro" Birmans

Depuis des siècles à Venise, les feuilles en or sont utilisées pour en faire des mosaïques, pour décorer les verres et restaurer les fresques. 

On sais avec certitude que Marco Polo est passé par la Birmanie, au cours de son long voyage vers l'Est, et, voilà que à Mandalay on travaille la feuille d’or de la même façon que je l'ai vu à Venise! Certes, l'atmosphère est un peu différent, et le climat aussi, mais je ai vu tellement de similitudes que je me suis demandé si cet ancien art a été quelque peu affecté d'une manière ou d'une autre. Les Birmans font un usage intensif de la feuille d'or dans leurs prières, lorsque ils collent la feuille d'or sur les statues de Bouddha, ou sur le Rocher d'Or.

 Le "Battiloro" de Venise

Le "Battiloro" de Venise

Mais revenons à Venise où, jusqu’au XVIII siècle il y avait plus de 300 artisans qui travaillèrent la feuille d'or, chacun sur une étape spécifique de la production, et moi, étant toujours attirés par ce qui vit encore de ces anciennes traditions, j’ai rendu visite à mon ami Marino, près de Fondamente Nuove, qui est à présent le seul Battioro qui exerce ce métier antique, selon un procédé de fabrication pratiquement inchangé au cours des siècles.
Autre surprise, est l'endroit où le laboratoire, qui maintenant s’ appelle "Mario Berta Battiloro", est situé à Venise, parce que il se trove dans l'ancienne maison du fameux peintre Tiziano Vecellio !!! Franchi le seuil de ce bâtiment chargé d'histoire, allons voir comment est la production de cette feuille précieuse. On commence par la fusion de l'or, pur ou avec l'adjonction d'autres matières, qui est fondu dans un creuset, et voilà que vous obtenez un joli lingot d'or!

Maintenant le lingot, passant au milieu des rouleaux (vous rappelez-vous les nouilles?) devient un long ruban de plusieurs mètres. Le ruban est coupée en petits carrés qui sont placés dans un «livre», et frappé avec un marteau de 3 à 8 livres, pour réduire la forme d'or dans des parties de plus en plus minces.

Les feuilles d'or sont ensuite découpées et recueillies dans des livrets de papier, prêt à être utilisé. Quels sont l'utilisation d'aujourd'hui des feuilles d'or produite à la main? Elle sont toujours utilisés pour la production des carreaux de mosaïque, dans la décoration du verre et la restauration des fresques, elle sont utilisés dans les cosmétiques, la médecine, et ces derniers temps, même dans la cuisine!

Dans le Campo San Stae (San Eustachio), sur la gauche à côté de l'église baroque, construite en 1709, il y à la "Scuola des Tiraoro et Battiloro, qui a déménagé ici en 1711 de Ss. Filippo e Giacomo, où elle avait été fondé en 1420.

 

 Une salle de bain faites avec des mosaïques et feuilles d'or

Une salle de bain faites avec des mosaïques et feuilles d'or